1-Choisir son manche de faux en bois de frêne FUX ?

Ce conseil est utile avant l’achat du manche pour déterminer quel taille de manche il vous faut. Il est utile également quand vous effectuez le réglage de votre manche : il vous indique dans quel trou de réglage insérer votre poignée milieu pour une première approche.

Il y a 3 tailles de manches adultes : 150cm (taille no 2), 160cm (taille no 3) et 170cm (taille no 4). Ensuite chaque manche dispose de 8 trous de réglage pour les deux poignée de votre faux.
Vous avez le choix entre deux méthodes pour choisir votre taille de manche de faux :

Méthode 1 – Choisir la taille de votre manche de faux d’après votre taille corporelle :
Manche 150cm (taille no 2)        Pour une taille de 1m50 à 1m75
Manche 160cm (taille no 3)        Pour une taille de 1m65 à 1m85
Manche 170cm (taille no 4)        Pour une taille de 1m80 à 2m05

Méthode 2 – Choisir la taille de votre manche de faux d’après la mesure de votre poignet au sol :
C’est la méthode la plus précise et c’est aussi notre conseil parce que la taille de votre manche dépend de votre taille corporelle mais aussi de la longueur de vos bras. La mesure sol poignet prend en compte ces 2 paramètres.
De plus, cette méthode vous donne une première indication sur le trou de réglage de la poignée milieu.
Méthode pour effectuer la mesure entre le sol et l’articulation de votre poignet : mettez vous debout, dans une position décontractée, genoux déverrouillés, bras ballants, pieds écartés de la largeur des épaules et avec vos bottes ou chaussures pour faucher.
Puis demander à quelqu’un de réaliser la mesure entre le sol et votre poignet droit (si vous choisissez un manche droitier) ou gauche (si gaucher), comme indiqué sur le dessin ci-dessous :
Le dessin indique également la correspondance entre chaque mesure et le trou de réglage de la poignée “milieu” :

Choisissez la taille de manche qui offre la plage de réglage de la poignée intermédiaire la plus importante :

Exemple 1 : vous mesurez 1,70 m et votre « distance sol-poignet »est de 82 cm avec vos bottes.

Vous pouvez choisir soit le manche de 160cm, soit le manche de 150 cm.

En pratique, choisissez plutôt le manche de 160 cm qui offre une marge de réglage plus grande.

Exemple 2 : vous mesurez 1,83 m et votre « distance sol-poignet »est de 87 cm avec vos bottes.

Vous pouvez choisir indifféremment le manche de 160 cm ou celui de 170 cm.

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

2. Choisir sa lame de faux

2.1- Les marques de lames

Il reste en Europe 2 fabricants de vraies lames de faux : Fux en Autriche et Falci en Italie.
Les lames sont fabriquées à la main. La fabrication d’une lame de faux fine, légère et pourtant solide est une somme d’opérations manuelles complexes.
Fux et Falci sont tous deux des fabricants d’excellence. Ils livrent des lames dans le monde entier.

Falci

Fux

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

2.2-les caractéristiques d’une lame

Il existe une multitude de lames  : différentes en fonction des des pays, des régions, des fabricants, des habitudes.
Les fabricants Falci et Fux ont sélectionné leurs modèles et les ont simplifiés parfois.
Le Comptoir de la Faux a sélectionné au cours du temps parmi les meilleurs de ces modèles, ceux qui vont répondre à tous vos besoins de fauchage.

Nous présentons ci-dessous les caractéristiques importantes pour mieux comprendre les qualités des lames de faux.
Note : il y a un résumé en fin de ce chapitre

1-La qualité de l’acier : les lames modernes Falci et Fux sont fabriquées à partir d’un acier riche en carbone de très bonne qualité.

2-La dureté de l’acier : La dureté de l’acier dépend du traitement que le fabricant lui fait subir, en particulier de la trempe (refroidissement rapide) qui peut être plus ou moins forte en fonction de la dureté voulue

Le fabricant Fux produit des lames de 3 duretés différentes :

    • « Très dur » : c’est la dureté du fauchon Fux, qui le rend indéformable à froid et très solide (dureté comparable à un couteau)
    • « Dur » mais déformable à froid : c’est la dureté de la série de lames baptisées « Hartstall» (métal dur) pour privilégier la résistance du tranchant
    • « Tranchant rasoir » et bien sûr déformable à froid pour privilégier l’affinage du tranchant. C’est la dureté des lames spécialisées herbe dénommés « rasoir ».

Le fabriquant Falci produit toutes ses lames avec la même dureté, donc toujours déformable à froid.
La solidité est obtenue par le fabricant en variant l’épaisseur des lames : du fauchon très épais à la lame la plus fine.

3 -La largeur de la lame :

Avantages d’une lame étroite : elle est plus légère, plus performante et plus maniable.
Avantages d’une lame large : Lame plus robuste dans sa structure. La largeur est accessoirement une réserve de métal pour l’aiguisage : cela donne une plus grande durée de vie.
Quelques exemples de lames :

Lames étroites
Herbe Fux Garden 60cm
Herbe Falci Modèle 100 60cm
Herbe Falci Modèle 100 70cm
Herbe Fux Rasierschnitt 80cm

Lame un peu plus large
Fauchon Fux 50cm
Polyvalente Falci Modèle 187 50cm

Lame large
Polyvalente Falci Modèle 301 Gauche 45cm

4. La longueur de la lame
Avantages d’une lame courte (moins et jusqu’à 60cm) : lame plus maniable pour les espaces réduits (pour passer entre les arbres, en bordure de jardin…) ; lame plus précise ; lame plus efficace l’herbe couchée et la végétation emmêlée.
Pour une lame de broussaille (fauchon), une lame plus courte est aussi une lame plus puissante.
Pour une lame spécialisée herbe, une lame plus courte peut être aiguisée seulement à la pierre.
Avantages d’une lame longue (au-dessus de 60cm) : plus d’herbe coupée à chaque cercle de coupe de la lame (On dit plus d’épaisseur de coupe).

Lame courte
Falci Modèle 187 35cm
Fauchon Fux 40cm et 45cm

Lame longueur moyenne
Polyvalente Falci Modèle 187 55cm
Herbe Fux Garden 60cm
Herbe Falci Modèle 187 60cm

Lames longues
Herbe Falci Modèle 100 70cm
Herbe Fux Garden 70cm
Herbe Fux Rasierschnitt 80cm 

5. L’épaisseur de la lame
Avantages d’une lame fine : Elle coupe mieux plus facilement. Elle est plus légère. Elle est aussi plus facile à battre et à aiguiser.
Avantage d’une lame épaisse : Elle est plus solide et robuste.

En résumé

Le choix d’une lame est un compromis entre finesse et solidité :

La finesse du tranchant
– Lame plus fine
– Lame plus facile à affiner par battage et à aiguiser

La solidité
– lame plus dure
– lame plus épaisse

Et le choix d’une lame est le choix de la longueur :

Lame plus courte
– plus maniable
– plus précise dans les espaces étroits
– moins fragile
– plus puissante si fauchon

Lame plus longue
– plus d’épaisseur de végétation coupée à chaque passage de la lame

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

2.3- Les principaux types de lames

Chaque bonne lame est unique, mais la plupart des faucheurs d’aujourd’hui distinguent ces 3 catégories de lames de faux :

  1. Les lames de fauchon : épaisseur > à 1,2mm, métal très dur (Fux), plutôt courte : 40 à 50cm.
    La plupart sont seulement aiguisées à la pierre grossière toutes les 3 à 4 minutes de fauche.
  2. Les lames polyvalentes Epaisseur > 1mm, longueur 35cm à 55cm.
    La solidité est privilégiée dans la structure de la lame, sa largeur, avec souvent une pointe épée pour la protection contre les pierres.
    S’aiguisent seulement à la pierre si la solidité est recherchée, se rapprochent alors d’un fauchon.
    Une lame polyvalente peut aussi être battue pour être plus proche d’une lame à herbe.
  3. Les lames spécialisées herbe: fine, épaisseur < 1mm, longueur 55 à 90cm
    Toutes les lames spécialisée herbe sont déformables à froid et donc peuvent être battues avec marteau + enclumette.

Pour les lames spécialisées herbe, nous distinguons 2 usages différents :

  • Les lames à herbe seulement aiguisés à la pierre.
    L’aiguisage est seulement effectué avec une pierre grain moyen, toutes les 3 à 4 minutes de fauche.
    Cette pratique est possible et cohérente pour des lames pas trop longues : jusqu’à 60cm (65cm extrême maximum).
    Cette lame pourra être battue (avec marteau et enclumette) dans un 2eme temps, quand vous le désirerez :  elle est fabriquée pour cela et c’est aussi ce qui la fera couper au mieux.
  • Les lames à herbes battues (avec marteau et enclumette)
    La finesse de la lame est obtenue par déformation du métal, par exemple avec un marteau et une enclumette. Après battage et en cours de fauche, toutes les 3 à 4 minutes, la lame déjà affinée est aiguisée avec une pierre fine.
    Cette pratique d’aiguisage est utilisée sur toutes les tailles de lame à herbe.
    C’est celle qui va donner le meilleur tranchant à votre lame : le fauchage se fait sans effort et le résultat est très satisfaisant.

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

2.4- Les réglages des lames lors de leur fabrication

Le réglage des lames est effectué lors de la fabrication.
Puis, le Comptoir vérifie et corrige si besoin les réglages de chaque lame.
En effet, ces réglages sont très importants : c’est ce qui permettra au faucheur de bien régler sa lame sur son manche de faux tel que décrit dans les chapitres suivants.
Le Comptoir de la Faux garantit le bon réglage des lames fournies.

Hauteur du manche de la lame

Les lames du Comptoir sont réglées suivant les lames entre 7cm et 8cm pour lames les plus larges.
Ce sont des valeurs standards

Angle d’ouverture de la lame

Les lames du Comptoir ont un angle d’ouverture entre 70° et 75° pour les plus petites lames.
Ce sont des valeurs standards

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

3. Choisir le matériel pour aiguiser

3.1- Aiguiser, c’est quoi ?

1- Quel est le but de l’aiguisage ?

Le but est d’affiner le tranchant, d’avoir une lame avec un tranchant fin pour être efficace.

La zone de tranchant est réalisée lors de la fabrication de la lame : elle est large d’environ 5mm.
Cela est réalisé par le « battage usine » : le tranchant est préparé, la lame est dite prête à faucher

Lorsque vous essayez la lame pour la première fois, il vous faut enlevez la peinture et le vernis sur la zone de tranchant tout le long de la lame (avec du papier de verre ou de l’acétone, voir chapitre « Comment aiguiser »).
Puis vous aiguisez à la pierre et vous pouvez faucher.
Pour les lames à herbe : le « battage usine », réalisé à la fabrication de la lame, est moins fin que le battage que vous réaliserez avec marteau et enclumette.

Aiguiser c’est rendre « aiguë » cette zone de tranchant. C’est aussi l’entretenir : elle va au cours de la fauche, s’arrondir, s’écraser, s’user, en bref s’émousser.

A noter :

  • L’épaisseur de la lame influe fortement la finesse du tranchant
  • Sur une lame de faux, le « biseau » (la pente) de la zone de tranchant n’est que d’un côté. La face côté terre est plate ; Cela influe sur la technique d’aiguisage (voir le chapitre « Comment aiguiser à la pierre »).

L’aiguisage est une condition indispensable pour que le fauchage soit agréable.

Pour aiguiser votre lame, vous avez à votre disposition deux techniques d’aiguisage :

  • Seulement aiguiser sa lame avec une pierre appropriée.
  • Battre sa lame avec marteau + enclumette, puis aiguiser à la pierre.

2-Comment choisir entre seulement aiguiser et battre sa lame ?

Selon le type de végétaux à faucher, ces deux opérations (aiguiser et battre) permettent d’obtenir un tranchant compris entre celui d’une lame de couteau et celui proche d’une lame de rasoir.

Lame seulement aiguisé à la pierre :  on recherchera un tranchant de type « lame de couteau » offrant une solidité certaine sur un fauchon (ou une lame de faux polyvalente) destiné à couper des tiges dures, mais celui-ci sera peu efficace sur tiges tendres.
Avec une lame spécialisée herbe, <=60cm, c’est la même chose, avec un meilleur tranchant parce que la lame est plus fine.

Lame battue : Pour faucher des tiges tendres, on s’attachera à obtenir un tranchant extrêmement fin et coupant, de type « lame de rasoir », mais, rançon de l’efficacité, qui sera fragile sur tiges dures.

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

3.2- Aiguiser sa lame seulement à la pierre

Aiguiser le tranchant d’une lame à la pierre, c’est l’amincir sur une largeur de quelques dixièmes de millimètres.
Le simple aiguisage à la pierre permet d’obtenir un tranchant proche de celui d’une lame de couteau.
Plus la lame aiguisée à la pierre est fine (la lame à herbe est la plus fine) et mieux elle coupera.

L’aiguisage à la pierre supprime du métal.

Quand passer la pierre : Aiguisez votre lame à la pierre avant fauchage, puis, en cours de fauchage, aiguisez fréquemment, dès que la lame coupe moins bien : toutes les 3 ou 4 minutes environ.
L’opération d’aiguisage dure 30 secondes.

C’est aussi un moment de détente, d’observation, qui participe à rendre le fauchage plus efficace et agréable.

Si vous n’aiguisez pas assez souvent, le tranchant de votre lame va s’épaissir. Pour le rendre à nouveau bien tranchant, il vous faudra insister plus, y passer plus de temps.

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

3.3- Matériel pour aiguisage à la pierre seulement

Un coffin est très utile pour ranger votre pierre à la ceinture avec un peu d’eau. Ce qui vous permettra d’aiguiser souvent et dans les meilleures conditions.

(*) Granulométrie FEPA-F qui représente environ le nombre de grain par pouce carré

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

3.4- Battre sa lame puis aiguiser à la pierre

Le battage de la lame

+

Puis aiguiser à la pierre

Battre le tranchant d’une lame, c’est le déformer, l’étirer sur une largeur de quelques millimètres (1 à 4mm). En métallurgie, on parle de déformation à froid ou d’écrouissage.

L’action de battre ne supprime pas de métal, c’est le premier avantage.

Il y a un autre avantage : il durcit le métal, resserre les molécules (écrouissage vous dis-je); le métal devient très fin et très dur : très tranchant.

Ainsi le battage de la lame permet d’obtenir un tranchant proche de celui d’un rasoir.

Quand battre : le battage de la lame est efficace pendant une période qui varie de 2 à 4 heures suivant la finesse et la qualité du battage.

Quand aiguiser à la pierre fine : juste après le battage pour obtenir le tranchant « rasoir ». Ensuite vous fauchez et après 3 à 4 minutes le fauchage devient moins efficace : Le tranchant s’est émoussé. Il faut « rafraichir » le tranchant par un passage à la pierre.

L’opération d’aiguisage à la pierre dure 30 secondes.

Après 2 à 4 heures, le passage à la pierre ne suffit plus : il faut re-battre la lame.

Quand vous battez fin, vous utilisez une pierre fine (Granulométrie 400 à 600), comme indiqué dans la partie droite de ce dessin :


Conseil débutant
 :  A vos débuts, quand vous commencez à battre mais ne battez pas encore très fin, il peut être plus efficace en termes de tranchant d’utiliser une pierre grain moyen comme la Silicar 220. Progressivement, vous passerez à la pierre fine.

Une lame battue coupera toujours mieux qu’une lame non battue. Battez doucement au début, observez le déplacement du métal quand vous l’écrasez, faites plusieurs passes si vous soulez un tranchant très fin.

Peut-on revenir à la pratique « Aiguisage à la pierre seulement » ? Très facilement : Vous avez battu votre lame, vous fauchez avec votre lame battue tant qu’elle est efficace.
Quand malgré l’aiguisage à la pierre fine, votre lame est n’est plus si efficace, il faut rebattre.. Ou bien passer à une pierre grain moyen comme la Silicar 220.
Vous revenez alors à l’« Aiguisage à la pierre seulement » jusqu’à ce que vous décidiez de rabattre.

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

3.5- Matériel nécessaire pour battre sa lame

1-Marteau + enclumette

Le marteau et enclumette : C’est la pratique la plus complète pour affiner une lame, et la réparer.

Elle demande un savoir-faire qui devient beaucoup plus abordable et pédagogique avec l’enclumette Fux qui est munie d’un guide lame. Cet outil sera en quelque sorte votre “professeur”.

2 choix pour le support de l’enclumette :

L’enclumette d’atelier

L’enclumette de bout de champ

Si vous avez un doute sur votre choix, adressez nous un mail.

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner vers la boutique
    Le Comptoir de la Faux - Mention Légales - Contacts